L'iridologie est une méthode d'observation, à l'aide d'un iridoscope, de la partie colorée de l'œil (l'iris) où se projettent secteurs organiques et fonctions physiologiques.

 

Voici 4 cartographies d'auteurs de référence que nous utilisons quotidiennement dans notre travail :



 


 




Les modifications de la trame irienne et l'analyse des différents signes permettent de dresser un bilan (et non pas un diagnostic) donnant une idée assez claire de l'état de notre terrain :

 

Constitution (hérédité) : déterminée par l'état de la trame de l'iris. Considérée comme adynamique et définitive, la qualité de « texture » de la trame irienne permet de hiérarchiser qualitativement la Force Vitale globale d'un sujet.

 

Tempérament : orientation psychophysiologique acquise au contact de notre environnement. Il s'agit d'une adaptation au milieu tant naturel que social se traduisant par certaines tendances comportementales et certaines prédispositions (forces et faiblesses).

 

Diathèse : ensemble des tendances morbides (infections à répétition, coliques néphrétiques, troubles digestifs etc.) signant les déséquilibres vers lesquels incline la rencontre de notre constitution et de notre tempérament.

 

L'analyse irienne va ainsi dresser un bilan personnalisé décryptant l'état de ces 3 niveaux afin de conseiller, selon les techniques de la Naturopathie, des remèdes, des exercices et une hygiène alimentaire ne cherchant pas à effacer les symptômes (qui ne sont que l'expression d'une cause plus profonde) mais à redresser et rééquilibrer le terrain du patient.

 

Nous verrons dans notre livre que la définition de la constitution en iridologie et en naturopathie s'est construite sur la base des 10 % d'ADN de structure(codant des protéines pour réparer et régénérer l'organisme) et ne tient aucunement compte des 90 % de notre ADN non codant (longtemps qualifié d'inutile, de redondant et même parfois d'ADN "poubelle") ne fabricant rien mais révélant aux yeux de la science récente sa fonction vibratoire capable de transmettre de l'information aux 10 % de notre ADN de structure en fonction de la qualité de son déploiement à la périphérie de chaque noyau cellulaire contenant l'ADN.

 

Cela signifie très clairement que des individus à la trame irienne considérée comme relativement faible peuvent montrer des ressources et une Force Vitalebien supérieure à ce qui est admis par l'iridologie classique (voir photos livre), l'ADN énergétique (90 %) informant dans ce cas l'ADN de structure (10 %) pour en réorienter les tendances.

 

Les 7 métaux de la Tradition alchimique se révèlent scientifiquement être les vecteurs de cette ré-information génétique d'un ADN de structure que l'on croyait à la fois seul maître de notre génétique et hermétique à l'environnement.



Retour au menu