E. GUILLEL'Alchimie de la vie, tome I, éditions Du Rocher.


    Etienne Guillé, docteur ès sciences et agrégé de mathématiques, est enseignant chercheur à l'Université de Paris Sud (Orsay). Depuis quelques années, il étudie le mécanisme du cancer animal et humain au département de biologie moléculaire d'Orsay et à l'Institut Curie ».

Extrait 4ème de couverture.


« Le code génétique est décrypté depuis de nombreuses années et pourtant, des chapitres entiers du livre de l'ADN paraissent incompréhensibles. Des chercheurs ont même publié que ces chapitres ne servaient à rien car ils contenaient surtout des répétitions qui par moment sont éliminées.

En étudiant ces chapitres anormaux, nous avons été de surprises en surprises ! Des propriétés nouvelles, différentes de celles des chapitres classiques, existent dans ces zones occultées : des énergies spécifiques, liées aux métaux, peuvent ouvrir ou fermer tel ou tel chapitre et des pages peuvent être changées de place. Ces données nous ont permis de proposer que cet ADN contenait une information spécifique décrivant comment lire les pages connues du livre (...). Cette lecture est aussi celle de la tradition alchimique (...).

 

Les faits scientifiques qui sont rapportés ne sont pas mis au hasard (...). Ils rendent compte de l'évolution de faits connus dans un certain nombre de disciplines biologiques et médicales, à travers les tentatives faites pour les intégrer à un modèle cohérent d'explication du fonctionnement cellulaire.

 

Il se trouve que dans les trois grandes parties de ce livre, les faits scientifiques découverts indépendamment de toutes données traditionnelles rejoignent les fondements mêmes de la tradition. Nous serons donc amenés tout le long de ce livre à nous interroger sur la nature profonde de cette convergence (...).

 

 Nous pensons que la science actuelle qui est hyper analytique et qui prône, en même temps, l'analyse systémique, est en train, dans certains domaines spécialisés du savoir, d'atteindre le niveau de finesse des sciences dites occultes

Nous pouvons donc présager que, dans un proche avenir, nous retrouverons les lois scientifiques de certaines connaissances occultes, et dans un deuxième temps, que la science dépassera, en prévision et en possibilités techniques, ces connaissances qui nous viennent de la tradition ».


Extrait de l'introduction.



Retour au menu